Actualités

6 février 2017

Lancement de « La semeuse de perles » un recueil de Margot Lemire

Lancement de

« La semeuse de perles » 

Un recueil de Margot Lemire

 

Les Éditions du Quartz sont heureuses d’annoncer le lancement du livre de Margot Lemire intitulé La semeuse de perles.  Le lancement aura lieu le jeudi  16 février à 16h30 à la Bibliothèque municipale de Rouyn-Noranda, située au 201 Avenue  Dallaire. L’auteure sera sur place pour présenter son recueil, en lire des extraits et rencontrer le public. Elle sera accompagnée au piano par Suzanne Blais du Centre musical En sol mineur.

 

Le livre

Avec ce livre, Margot Lemire nous parle du quotidien, du désir et du pays qui nous habite. «En se penchant sur mon berceau, mes parents m'appelaient Marguerite. (…) Grand-mère disait que j'étais une perle. (…) Puis un jour, grand-père m'a regardée et a dit Margot. Une sorte de lingot, grand-mère a trouvé que c'était mieux qu'une perle ». De Marguerite à Margot, de perle à lingot, Margot Lemire était destinée à essaimer ses écrits comme perles et bijoux tout au long de sa vie, telle une voix enracinée dans son territoire et au cœur des gens qui l'ont bâti. Ses poèmes, ses nouvelles, ses éloges et ses adresses témoignent d'un chemin de vie où joies, peines, douleurs et plaisirs se transmuent en perles d'écriture.

 

La préface est signée par Jocelyne Saucier et la page couverture est illustrée par un portrait coloré de Margot Lemire, une œuvre de Norbert Lemire.

 

L’auteure

Reçue Membre honorifique du Conseil de la culture de l'Abitibi-Témiscamingue en 2014, Margot Lemire a publié deux recueils de poésie, Déparlures (1985) et Mon cœur jamais (Prix littéraire de l'Abitibi-Témiscamingue 1989) ainsi qu'un recueil de chroniques, Les mots qu'on relit (1989). Elle est l'une des quatre auteurs de Nos saisons, ouvrage paru aux Éditions du Quartz (2011) et a contribué au collectif Contes et légendes de l'Abitibi-Témiscamingue (2012). Elle a également signé plusieurs textes pour la scène et participé à de nombreuses soirées de poésie au Québec.  La Commission des arts et de la culture de la ville d'Amos lui a décerné le Prix Thérèse Pagé en 2004. L'auteure met à l'honneur son pittoresque village de La Motte dans un texte primé par le magazine Vivre à la campagne (2011).